Ma ZHONG YI

Présentation du projet

L’autoroute relie un endroit à un autre. Comme dans un réseau internet ou électrique dans lequel l’information et l’électricité se déplacent, l’autoroute nous permet de circuler physiquement. Avec la fréquence à laquelle j’emprunte l’autoroute (une fois par semaine), j’ai toujours eu le besoin d’un petit plus, c’est d’être enveloppé par le paysage qui entoure l’autoroute. Je me suis demandé ce que l’autoroute deviendrait dans l’avenir. Avec ce chantier, je voudrais proposer pendant un court instant, ma vision d’un paysage autoroutier et onirique.

Cette 3e voie est une ouverture extraordinaire vers la rencontre entre la créativité et l’utilité sur un tout nouveau terrain. Un excellent argument pour intégrer l’art partout. C’est également une parfaite occasion pour que j’exerce ce travail à un format inhabituel.

BIO

Ma Zhong Yi a grandi à Shanghaï et s’installe à Tours où il obtient son diplôme à l’École beaux-arts. Il dit «parler français en chinois» grâce au mélange des images et des mots contenus dans l’écriture chinoise. Cette pratique, selon lui, participe à la liberté d’expression et interprétation de l’art. Être bilingue est notamment pour lui un outil d’observation des détails, qui nous échappent parfois. D’un geste artistique aigre-doux et souvent performatif, il communique à travers des médiums variés. Il enseigne à l’École d’art Janine Haddad à Sarcelles et il est vice président de l’association VIA Paris.

Date
Catégorie
Artistique